Oui, vous avez bien lu, il est possible de garder ses cheveux en chimiothérapie, même si votre oncologue vous assure que vous allez les perdre en totalité!

Il s’agit d’utiliser des casques spéciaux réfrigérés à une température extrêmement froide et portés avant, pendant et après le traitement de chimiothérapie. Le fait de refroidir ainsi les follicules des cheveux permet de limiter la quantité de toxines de chimiothérapie qui pourra les atteindre, permettant à la plupart des patients de sauver une bonne partie de leurs cheveux.

Les casques réfrigérants redonnent du contrôle aux patients et leur permet d’éviter le rappel constant de la maladie causé par la perte de cheveux. Garder ses cheveux permet de libérer le patient émotionnellement et physiquement de l’étiquette visible de « patient cancéreux » et de préserver son image, sa dignité et son moral, tous des éléments vitaux pour le bien-être général et pour favoriser la guérison.

Garde tes cheveux est un organisme de charité ayant pour mission d’aider les patients de chimiothérapie qui le souhaitent à garder leurs cheveux pendant les traitements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici un aperçu de ce qu’il faut savoir à ce sujet pour évaluer si cette méthode vous convient :

  • Le système de santé québécois ne prend pas en charge l’utilisation des casques de glace : leur usage est donc à vos frais et vous devrez vous organiser vous-même.
  • L’usage de ces casques peut être passablement désagréable, voire douloureux.
  • Il vous faudra un(e) accompagnateur(trice) dévoué(e), organisé(e), avec une certaine force physique pour vous accompagner à chaque traitement afin de gérer les changements de casques et leur manipulation dans la glace sèche.
  • Les résultats ne sont pas parfaits et varient en fonction de votre type et dosage de chimiothérapie, de votre type de cheveux, de votre rigueur dans le respect du protocole et du type de casques utilisé.  Une certaine perte de volume est donc à prévoir, mais il est généralement possible de conserver un volume de cheveux suffisant pour que ça en vaille la peine.
  • Des soins particuliers sont à prévoir pendant et plusieurs mois après l’usage de ce système pour dorloter vos cheveux, notamment une contre-indication quant à l’usage de teinture.

Brigitte, la grande brune déterminée

« …Le fait de garder MES cheveux, MA coupe, MA couleur a fait en sorte que c’était moins déprimant pour moi. Je me sentais moins malade et plus positive.  Je pouvais mettre plus d’énergie là où c’était nécessaire afin de guérir au plus vite. Je suis convaincue que ce casque m’a sauvée la vie à sa façon. »

Chantal, la blonde atomique

« …apprendre qu’il était possible de garder mes cheveux fut l’un des grands cadeaux que la vie a mis sur ma route, un cadeau qui m’a permis  de me sentir femme malgré les aléas des traitements, un cadeau qui m’a permis d’offrir à mes enfants de 7 et 10 ans une mère qui n’avait pas l’air trop « malade », un cadeau qui m’a permis de vivre cette dure épreuve en toute intimité. »

Lancement de livre

1$ par livre vendu pour Garde tes cheveux!

Garde tes cheveux à Salut Bonjour!

Visionnez l’entrevue à l’émission Salut Bonjour, au segment Mieux-vivre de Geneviève Guérard. Notre fondatrice, Sophie, y parle de son expérience, des avantages et des défis de l’utilisation de ces casques.

Faites un don!

Garde tes cheveux est maintenant un organisme de charité enregistré! Nous vous émettrons un reçu pour fins d’impôts pour tout don de 20$ ou plus : soyez généreux!